Un coup de pouce

Je dois vous faire un aveu. Je vous fais un genre de « coming out » à travers ce texte.

Chaque mois, quand je le vois arriver, je suis fébrile et j’essaie toujours de mettre la main dessus le premier.
Je vous l’avoue bien humblement, je lis le Coup de Pouce de ma blonde. Je suis lecteur d’un magazine de femme par personne interposée! C’est mon côté douillet, j’imagine. À chaque fois que j’ai fini de lire ce foutu Coup de Pouce qui appartient à ma blonde, j’ai l’impression que j’ai perdu des onces de testostérone.

J’aime particulièrement le magazine de ma blonde quand il est encore enveloppé dans son plastique. Quel beau p’tit bonheur de la vie que de déchirer le plastique d’un magazine qui n’est pas le sien! J’ai juste à y penser et j’ai un orgasme de lecteur!

Mais par-dessus tout, pendant que je le lis, j’aime mettre mon gros nez dans les pages glacées et le humer! Le sentir à plein nez, le respirer. Suis-je le seul à sentir l’odeur d’un magazine? Et je ne vous parle pas ici de ces magazines remplis d’échantillons de parfum de vieille madame.

Ce que j’aime aussi du coup de pouce de ma blonde, ce sont les articles du genre…

  • 1001 trucs pour garder son calme dans le trafic.
  • Comment survivre aux 5 à 7 familiaux.
  • Être un homme en 2019.
  • Portrait de lectrice… (À quand le portrait d’un joyeux drill comme moi, qui connaît son Coup de Pouce aussi bien que n’importe quelle bonne femme, hein?!).
  • Idées de boîtes à lunch pour vos enfants, du début du primaire jusqu’à leur entrée sur le marché du travail!
  • Ces émotions que vous mangez.
  • Les articles à saveur de psychologie de gomme balloune!
  • Sans oublier la section pratico-pratique.

Le Coup de Pouce de ma blonde est presque parfait. Il ne manquerait d’après moi qu’un article à saveur de Barbu de ville, et il deviendrait le magazine parfait!

Et peut-être aussi un genre de page centrale qu’on développe en trois parties, mais là, j’pense que je pousse ma « luck »!

Bref, ne touchez pas au Coup de Pouce de ma blonde, car le bon gars que je suis va se transformer en un ignoble personnage à la limite d’une bête sans aucune valeur!

Une angoisse existentielle me vient à l’instant même où j’écris ces lignes… Si jamais ma blonde, un jour, ne renouvelle pas son abonnement?

2 thoughts on “Un coup de pouce

  1. Moi ma femme, elle a été abonné à Harlequin. Quand elle le recevait, juste lire le titre et le résumé me donnait l’impression de l’avoir déja lu et ça me faisait rire… Moi angoisse? Si jamais elle décide de renoyveller son abonnement, je fais quoi?????

Répondre à Yves Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.